Des (faux) tattoos pour sensibiliser les enfants au cancer de la peau

Pour pousser les petits à se protéger des rayons du soleil, nos voisins luxembourgeois ont eu l’idée d’utiliser… le tatouage. Précisions signées Les Tatoueurs ont du Cœur.

Le combat du Luxembourg contre le cancer de la peau

À l’intérieur du Luxembourg, c’est le cancer du poumon qui est le plus meurtrier chez les hommes, et celui du sein chez les femmes. Pourtant, un autre mal fait des ravages au sein du Grand-Duché : le cancer de la peau.
Le premier facteur responsable de ces cancers ? L’exposition aux rayons ultra-violets. En effet :

  • une exposition intermittente mais forte provoque des coups de soleil qui, à terme, favorisent le développement des mélanomes
  • une exposition prolongée au soleil favorise, elle, l’apparition des carcinomes

Des dizaines de milliers de tattoos éphémères sensibles aux rayons du soleil

Pour la Fondation Cancer, le risque est connu de la population adulte. Mais comment sensibiliser les plus jeunes aux dangers du soleil, tout particulièrement dans une époque où les épisodes caniculaires sont appelés à se répéter ?

Pour cela, le petit État entre France, Belgique et Allemagne a trouvé une parade : l’envoi de quelque 43 000 tatouages éphémères aux élèves des écoles primaires.

Le fonctionnement ? Une fois apposés aux peaux, ces faux tattoos réagissent aux UV ; leur couleur est alors altérée. « Si l’éléphant est violet, c’est qu’il y a des UV, et donc qu’il y a danger », explique la Fondation Cancer. S’il voit son tatouage changer, l’enfant n’a alors plus qu’à enduire son corps de crème solaire. Habile, et ludique !

Les chiffres du cancer de la peau en France

Selon Santé Publique France, environ 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France. En 2018, 15 500 cas de mélanomes cutanés et 1 980 décès liés à ce cancer ont été recensés en France métropolitaine.

S’abonner à la newsletter