FeaturedChallenge Tattoo 2019 à Chaudes-Aigues : le récit

Pour la 4ème année consécutive, vous avez répondu en nombre à l’appel lancé par Les Tatoueurs ont du Cœur pour le Challenge Tattoo, opération caritative mêlant tatouage et aide à l’enfance démunie. Photos, vidéo : replongez dans l’événement 

Les professionnels qui ont participé au Challenge Tattoo 2019

Qu’ils aient servi de points de collecte pour vos jouets, qu’ils aient reversé la moitié de leurs gains du week-end aux Tatoueurs ont du Cœur, ou qu’ils aient fait le déplacement jusqu’à notre événement spécial dans le Cantal, ils ont été nombreux à dire à nouveau oui à notre Challenge Tattoo de Noël. Depuis le studio Graphicaderme de Chaudes-Aigues, vous avez pu croiser :

  • Nadia et Steven Chaudesaigues (Graphicaderme)
  • Arabelle Peau d’Encre
  • Gomette Tatouage
  • Ernault Acker (Kustom Kulture)
  • Yann Rozé (Lycorn Tattoo)
  • Yoann Menguy (Needle Juice 28)
  • Patrick Fauconnier
  • Nathalie Garnier (Rien Ne S’efface Tattoo)
  • Yann Guillo (Touche Perso)

Quant à ceux qui ont rallié l’action depuis leurs studios respectifs, ils sont :

  • Adeline (Ink Diamond)
  • Marleen (Aiguille Mécanique)
  • Nicolas Heraud (Ash Tag)
  • Grégory & Maryne Lequel (G Ink Tattoo Shop)
  • Tanguy Avril (La Cigale Tattoo Shop)
  • Bastian Bouché (Bast Pike Tattoo)
  • Anthony Vanario (Equilibrium Tattoo)
  • Nicolas Barusseau (Tattoo Ink Ola)
  • Giovanni Di Liberto (Ink’Orruptible)
  • The Family Ink
  • Jessica Pilgean (Jess’Ink Tattoo)
  • Joella Costs (Joe Tattoo)
  • Klarys Ink (L’encre de rêve)
  • Lucie Jeanney et Kévin Even (La Meute Ink’Workshop)
  • Laurent Gilbert (Le Porc qui pique)
  • Adeline Sorin (Ink Diamond)
  • Mario (Daddy Bear)
  • Jean-François Rémy (Jeff Tattoo)
  • Myriam Letang (Ladybird Tattoo)
  • Jean & Maëva Tefaadra (Ohana Tattoo Shop)
  • Stéphane Le Jar (Karuna Tattoo)
  • Greg De Menou (Pike H’And Poke)

Une année dédiée à la recherche contre les leucémies

Tout au long de ce 4ème Challenge Tattoo 2019, organisé du samedi 7 au dimanche 8 décembre, une poignée de tatoueurs a enchaîné les tatouages au profit de l’association Laurette Fugain pour la lutte contre les leucémies. Un moment de convivialité appuyé par les prestations du restaurant Coin d’Aubrac, du trio Satin Doll Sisters, du clown El Nikito, sans oublier celles des artificiers !

Votre générosité, pilier de notre action

Au final et à l’heure où Les Tatoueurs ont du Cœur écrivent ces lignes, ce sont quelques 4 000 € qui ont été récoltés à Chaudes-Aigues et à travers la France, mais pas seulement : grâce à la générosité de certains, des jouets ont été également livrés, pour le plaisir des plus petits, accompagnés de 1 000 € supplémentaires légués au Secours Populaire.

Notre prochain rendez-vous : le Challenge Tattoo 2020 à Rennes

Une perspective enthousiasmante qui nous donne envie d’être – déjà – au Challenge Tattoo 2020 à Rennes pour, cette année, la recherche contre la mucoviscidose à travers l’association Grégory Lemarchal… et une nouvelle fois dans les studios des quatre coins du pays. On compte sur vous !

Le Challenge Tattoo 2019 en vidéo

https://youtu.be/6lXMOSRMdTw

© Photographies : merci à Jean-Marc David !

© Vidéo : merci à Thierry Marsilhac !

S’abonner à la newsletter

L’instituteur tatoué banni des classes maternelles : une décision juste ?

Tatoué de la tête aux pieds, un professeur des écoles a accepté de ne plus enseigner en maternelle. Sa décision divise, puisque l’instituteur n’enfreint aucun règlement en vigueur au sein de l’Éducation nationale. Résumé signé de l’association Les Tatoueurs ont du Cœur.

Tattoo, enfance et société

Chez Les Tatoueurs ont du Cœur, nous mettons à profit notre réseau de tatoueurs bénévoles pour venir en aide à l’enfance. Chez Sylvain Helaine, il est aussi question de tattoos, d’enfants… et, pour sa part, de débat sociétal.

Surnommé « Freaky Hoody », l’homme exerce dans la fonction publique française en tant que professeur des écoles. Et accessoirement, il compte parmi les personnes les plus tatouées du pays. Depuis le mois de septembre 2020, l’homme a témoigné à plusieurs reprises à la télévision, à la radio et dans la presse de sa frustration. L’inspection académique lui a en effet retiré la charge de classes de maternelle.

Des tatouages pas assez « républicains » ?

Les raisons de cette mise en retrait, ce sont des plaintes émanant de parents d’élèves, gênés par l’apparence physique hors normes de Sylvain Helaine. Or, cette décision met l’Éducation nationale dans l’embarras, puisqu’en pleine polémique sur les tenues « républicaines » imposées aux élèves pour se rendre à l’école, le ministère a admis qu’il n’existait aujourd’hui « aucun texte législatif ou réglementaire encadrant spécifiquement la tenue des personnels enseignants ou leur apparence physique ».

Interrogées sur le cas particulier de « Freaky Hoody », les équipes de Jean-Michel Blanquer expliquent : « il semble que ses tatouages ne constituent pas un manquement à l’obligation de neutralité politique et religieuse ». Pourquoi, dès lors, a-t-il été enjoint à abandonner l’enseignement en maternelle ? À l’Éducation nationale, on parle d’une décision prise « en bonne intelligence ».

Pas d’interdiction légale, mais des ajustements au cas par cas

En résumé, rien ne peut en théorie empêcher un enseignant d’arborer de multiples tatouages, y compris lorsqu’il travaille avec de jeunes enfants. Mais devant le caractère très singulier de la présente situation, « un dialogue est instauré entre le rectorat et le professeur et un accord a été trouvé pour que [Sylvain Helaine] effectue ses remplacements devant des élèves de primaire et non de maternelle, qui pourraient en être effrayés ». Et vous, qu’en pensez-vous ?

S’abonner à la newsletter