Un premier tatouage à l’âge de 103 ans

Une centenaire s’est fait tatouer pour la première fois. C’était l’un des objectifs que la femme s’était fixés avant de mourir.

Un premier tattoo pour cette femme née en 1917

Si Les Tatoueurs ont du Cœur s’intéressent avant tout à l’enfance défavorisée, notre association soutient aussi nos aîné·es. Cet été, c’est à l’une de ces doyennes que notre équipe souhaite rendre hommage – et pas n’importe laquelle. Dorothy Pollack a attendu son 103ème anniversaire pour parer sa peau d’un premier tatouage !

La « bucket list » de Dorothy Pollack

Dorothy Pollack a établi ce que les anglo-saxons appellent une « bucket list », c’est-à-dire une liste d’actions ou d’expériences qu’une personne espère vivre ou accomplir avant de rendre son dernier souffle. Or, le tattoo s’est invité dans la liste de l’Américaine qui, jusqu’alors, avait gardé une peau parfaitement vierge.

Un premier tattoo sans broncher

Après des mois passés confinée dans une maison de retraite du Michigan, l’Américaine s’est rendue chez Ray Reasoner Jr, tatoueur au studio A.W.O.L. Custom Tattooing dans la ville de Muskegon. « Elle a assuré de bout en bout », témoigne le professionnel. « Je ne l’ai même pas vue grimacer », rapporte-t-il. Avant de (légèrement) nuancer : « Bon, peut-être qu’elle a lâché une demi-grimace à un moment ».

Frog tattoo

Le prestataire a piqué sur l’avant-bras de la centenaire une grenouille. Pourquoi ? « Parce que j’adore les grenouilles ! », s’est amusée Dorothy Pollack, interrogée par CNN.

Après le tattoo, la moto !

Sa liste d’accomplissements avant de mourir ne s’arrête pas là. Après le tatouage, la néo-tatouée s’est aventurée derrière un biker pour une virée à moto – une autre expérience qu’elle avait toujours voulu vivre. C’est maintenant chose faite… en attendant un second tatouage ?

S’abonner à la newsletter